Comment utiliser le crowdfunding pour faire connaitre son entreprise ?


Si vous êtes un entrepreneur, une dirigeante de TPE/PME, un porteur de projet et que vous êtes en pleine réflexion sur le lancement d’une campagne de financement participatif, vous allez adorer cet article !


Je vais vous expliquer pourquoi le crowndfunding en plus d’être un outil de financement supplémentaire, est une arme de communication massive.

Le financement participatif (en anglais crowdfunding) est considéré comme étant une expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financières permettant de financer un projet par un grand nombre de personnes.

Nous allons voir, en quelques lignes, que le crowdfunding n’est pas que cela. C’est aussi un formidable levier de communication pour les TPE et PME. Simple et peu coûteux en terme d’investissements en communication, le financement participatif est de plus en plus important aujourd’hui lors du lancement d’entreprise et/ou de nouveaux produits/services.

Nous allons faire le point ensemble sur l’histoire du phénomène, les techniques à adopter et sur les plateformes à choisir pour démarrer sa campagne de crowdfunding.

Crownfunding Communication TPE-PME

Le Crowdfunding, idée nouvelle ? Pas tant que ca…

Pour vous prouver que bien avant l’invention d’Internet et de Facebook, les personnes se mobilisaient déjà pour soutenir un projet, je ne vous citerai qu’un seul exemple (mais quel exemple!) : La Statue de la Liberté.

Oui, la construction de la Statue de la Liberté a été financée par une campagne de Crowfunding.

A l’automne 1875, l’union des Franco-Américains, organise la collecte de fonds. A l’époque, tous les moyens sont utilisés pour faire parler de ce projet : article de presse, spectacle, loterie, banquet, etc. L’engouement pour le projet est immédiat et des milliers de personnes font des dons. Même les mairies et les conseils généraux s’emballent pour ce projet ambitieux. Après une année de collecte de fonds et 100 000 souscripteurs, 400 000 Francs furent récoltés. Encore trop peu pour réaliser la Statue… Ce n’est qu’en 1880 (soit 5 ans après le début de la collecte) que la totalité de la somme nécessaire à la construction fut récoltée par l’union des Franco-Américains.

J’aurai également pu vous parler des églises, qui de tout temps, ont réalisé leurs travaux de rénovation grâce à l’aumône. Ou autre exemple, John Cassavetes qui finança son film « Shadows » grâce aux dons de milliers d’auditeurs d’une émission de radio. Bref, comme je vous le disais, le Financement Participatif a toujours existé.

Il prit un nouvelle dimension, au milieu des années 2000. L’industrie du disque à l’époque dégringole à cause de l’avènement du téléchargement et les maisons de disques sont de plus en plus frileuses pour financer de nouveaux artistes ou groupes de musique.

Le site hollandais « Sellaband », fut en 2006, la première plateforme web à permettre aux artistes de faire financer leurs projets d’albums par le public. Un an plus tard, en France, MyMajorCompany, fait énormément de bruit sur internet et dans les médias traditionnels grâce au succès du chanteur Grégoire et son titre « Toi+Moi ».

Ce type de financement sur internet, s’ouvre à d’autres domaines en 2009, avec la création de la société américaine Kickstarter. Ulule et KissKissBankBank sont créés l’année suivante en France.

Depuis, le phénomène a pris une ampleur incroyable. En 2014, on pouvait dénombrer, selon les sources, entre 60 et 80 plateformes actives de financement participatif, rien qu’en France.

Aujourd’hui il est possible de financer tout type de projet et même une entreprise ! Mais avec la part très importante qu’ont pris les réseaux sociaux dans le web actuel, ce type de plateforme n’offre pas seulement des options de financement pour votre TPE/PME mais bel et bien une arme de communication massive à ne pas négliger.

Après cette longue mais nécessaires partie « historique », je vais vous expliquer en quoi une campagne de crowfunding vous permet de développer la communication de votre TPE/PME.

financement participatif statue de la liberté

Développez 3 outils de communication redoutables lors de votre campagne de crowdfunding

En tant qu’agence de communication spécialisée dans l’accompagnement des TPE et PME locales, nous conseillons à nos clients d’utiliser les plateformes de crowdfunding, non seulement pour le financement de projet mais également comme outil de communication.

En effet utiliser ce type de plateforme permet de développer 3 éléments essentiels dans la communication d’aujourd’hui pour en faire des outils de vente redoutables :

1 – Développer son storytelling :

Dans un secteur hyper concurrentiel, une marque ou un produit a besoin de se faire remarquer pour exister et générer du chiffre d’affaires.

Pour cela rien de tel qu’un storytelling bien ficelé !

Il s’agit d’humaniser la marque ou le produit en racontant une histoire qui accroche et pousse le lecteur à aller plus loin avec vous en tant que financeur ou futur client.

Pour réussir votre campagne de crowdfunding, il vous faudra travailler sur l’histoire de votre marque et en dire le maximum sur le projet et l’équipe. Le but est que la communauté en ligne ait envie de vous soutenir et d’acheter votre produit ou service par la suite.

2 – Faire parler de son projet :

Le financement participatif a un tel succès aujourd’hui que des dizaines de sites internet spécialisés relatent chaque jour les actus du secteur et les nouveaux projets intéressants.

Une fois votre projet mis en ligne sur une plateforme, le but est de faire de la promo. N’hésitez pas à envoyer des communiqués de presse présentant votre projet aux sites spécialisés et aux médias locaux (presse, radio, site web, etc.).

Vous verrez, le financement participatif représentant toujours un souffle nouveau dans le monde de l’entreprise, les nouveaux projets intéressent beaucoup les médias.

3 – Développer votre communauté en ligne :

A la création de la campagne de financement, il est primordial pour le succès de l’opération de créer des comptes sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, instagram, etc.) et d’inviter votre cercle proche (famille et amis) à vous suivre.

Faites la promotion de votre campagne sur les réseaux sociaux et demandez à votre cercle proche d’en parler autour d’eux et de partager au maximum votre campagne.

Le but étant d’avoir une communauté toujours plus grande de personnes qui dans le futur feront très probablement parti de vos premiers clients. La promotion de votre campagne dans les médias (voir point numéro 2) et le développement de votre communauté grâce au bon vieux bouche à oreille vous permettra d’avoir un public de plus en plus conséquent.

Mais attention, avoir un grand nombre de personnes vous suivant sur les réseaux sociaux n’est pas une fin en soi.

Il faut chouchouter votre communauté !

Mettez en place une relation entre votre projet et votre communauté. Il faut communiquer régulièrement, donner envie de participer au projet (par le biais des contreparties sur certaines plateformes), distiller son argumentaire de vente au goutte à goutte.

N’oubliez pas que dans votre communauté se cachent vos premiers prescripteurs mais aussi vos premiers commerciaux. Tous ces gens bien intentionnés parleront de votre projet autour d’eux ce qui augmentera le nombre de prospects et la force de votre projet.

Bref, nous n’allons pas ici revenir sur la puissance du bouche à oreille mais il est important de ne jamais perdre de vue que votre tata Jeannette, votre ancien collègue Pierrot, ou votre amie Léa seront en quelque sorte votre armée de Jedi pour aller à l’assaut de vos premiers clients.

communication, campagne financement participatif

Une campagne de crowdfunding vous permet de récolter des fonds, de mettre en place votre communication mais elle vous permet également de valider votre étude de marché.

Votre cible est-elle la bonne ? Votre produit et/ou service répond-t-il à une attente spécifique ? Votre marché est-il assez grand ?

Etant confrontée directement à vos prospects, une campagne de financement participatif répondra à beaucoup de questions auxquelles vous vous êtes confronté lors de l’élaboration de votre étude de marché et permettra même de l’affiner avec des éléments concrets.

N’oubliez pas non plus que le crowdfunding vous permet également d’effectuer une phase de test de votre produit/service.

Demandez des avis et des remarques à votre communauté en ligne, faites des sondages sur les réseaux sociaux. Toutes ces informations vous permettront de développer votre offre et de coller au plus près des attentes et des besoins des consommateurs.

Avant de se lancer : comment bien choisir sa plateforme de financement participatif ?

Lorsque que l’on se lance dans une démarche de financement participatif, une des choses les plus importantes est le choix de la plateforme. Il y en a pour tous les goûts, au point de ne plus savoir où aller.

Pour résumer, il y a trois types de plateformes : les généralistes, les spécialisées et les locales.

Comme c’est souvent le cas dans la vie, chacune a ses avantages et ses inconvénients. Il vous faut donc choisir la plateforme en fonction non seulement des spécificités de votre projet mais aussi du public que vous souhaitez toucher en terme de communication et plus tard de vente.

Par exemple, vous n’allez pas proposer votre projet de financement d’un champ de cornichons roses sur un site dédié au financement de projets innovants dans le secteur de l’habillement.

Voici quelques pistes pour vous aider dans votre décision.

Les plateformes généralistes :

Ce sont les plateformes les plus connues du grand public et aussi celles qui apportent la plus grande audience. On peut citer par exemple KissKissBankBank et Ulule pour les françaises et KickStarter pour l’international.

Acceptant tout type de projets, le danger de ce type de plateforme est d’être noyé dans la masse et que votre campagne ne vous apporte aucun bénéfice en terme de communication et de notoriété. Cependant si votre projet sort du lot (ce qui sera le cas si vous mettez en place les conseils présents dans cet article… Modestie quand tu nous tiens!), votre notoriété et l’attrait pour votre produit seront renforcés car l’audience et les retombées médiatiques qu’offrent les plateformes généralistes sont très importantes.

Les plateformes spécialisées :

Pour ceux qui ont une cible bien définie, les plateformes spécialisées sont faites pour vous !

Vous êtes un viticulteur et vous voulez lancer un nouveau concept de vin blanc à la groseille ? Direction Fundovino, une plateforme de crowdfunding spécialisée dans le secteur viticole.

Vous êtes une femme, entrepreneuse, qui se lance dans l’aventure des food trucks ? Direction MyAnnona, plateforme de financement participatif réservée aux femmes (sans oublier de jeter un œil à notre article sur la communication des food trucks!).

Ces plateformes offrent une audience moins forte que les généralistes mais peuvent s’avérer être bien plus efficaces en terme de retombées clients.

Les plateformes locales :

Pour les TPE/PME pour lesquelles l’implantation dans le secteur économique local est primordiale, pourquoi ne pas faire confiance à l’expertise des CCI (Chambre de commerce et d’industrie) ?

En effet les CCI ont lancé l’année dernière leur propre plateforme de financement participatif : KioskToInvest.

Je pourrai citer également le site Bulb In Town qui vous propose de faire participer les habitants de votre région ou de votre ville, à l’élaboration de votre projet.

De plus en plus de plateformes locales vont faire leur apparition sur le marché. Leur potentiel énorme est notamment dû au boom des circuits courts et au sentiment de plus en plus fort qui lie les français à leur région. Les campagnes de crowdfunding misant sur le local ont davantage d’opportunités de toucher un public qui s’engage en faveur du financement d’un projet dans lequel il se sent directement concerné.

plateforme de financement participatif

Financer son projet et communiquer à moindre frais

Vous l’aurez compris une campagne de crowdfunding est une très bonne opportunité de communiquer autour de votre entreprise et de vos produits/services. Pour une TPE/PME le coût d’une communication par le biais d’une campagne de financement participatif est faible.

Sont à prévoir tout de même avant de se lancer, la création d’un logo et d’une partie de l’identité visuelle de votre entreprise ou de votre produit/service pour que le public s’identifie plus rapidement au projet et pour avoir un rendu plus professionnel.

Durant la campagne vous devrez également prévoir la réalisation d’un communiqué de presse.

Une communication idéale, car à moindre frais, pour un lancement d’entreprise ou pour des produits ou services innovants mais qui peut aussi s’intégrer dans un projet de communication plus globale (création d’un site internet, de plaquettes commerciales, etc).


One thought on “Comment utiliser le crowdfunding pour faire connaitre son entreprise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *